Cliquez ici pour effectuer une recherche dans le catalogue des médiathèques.

  livre de bord

Contenu - Menu - S'identifier - S'inscrire - Contact

Code 1879

 de Dan WADDELL



Note : 3.1/5 (30 notes)



Vous pouvez réserver le livre en vous adressant aux bibliothécaires ou par internet en vous connectant avec votre identifiant sur le site des médiathèques puis en cliquant sur le lien ci-dessous :

Voir la disponiblité du livre dans vos médiathèques


Ils n’avaient rien.
Le tueur n’avait rien laissé. Pas de traces, pas d’indice ou d’arme sur les lieux du crime. Aucun témoin ne s’était fait connaître. Il n’y avait pas de mobile évident. Ils avaient une référence taillée sur une poitrine, un numéro sur un portable, une paire de mains amputées, envolées. C’était tout. Ils tâtonnaient à la recherche d’une ouverture. Foster voulait trouver le détail, l’information qui ferait jaillir la lumière et éclairerait l’enquête.” La journée de l’inspecteur Grant Foster commence mal : le cadavre d’un homme, que son assassin a amputé des deux mains avant de le poignarder, vient d’être découvert, abandonné dans un cimetière de l’ouest londonien.
Le corps semble être tombé du ciel. Lors de l’autopsie, Grant Foster relève, taillée au couteau dans la peau de la victime, une inscription énigmatique. Le seul talent d’enquêteur de Foster ne suffira pas à venir à bout de ce mystère. L’indice laissé par le tueur va l’obliger à faire appel à Nigel Barnes, un généalogiste professionnel. Alors que, peu de temps après, un deuxième corps est identifié, ils vont se retrouver plongés dans les bas-fonds du Londres victorien de la fin du XIXe siècle et parcourir les méandres obscurs d’une affaire criminelle survenue en 1879 et qui semble liée aux meurtres.
Une course contre la montre s’engage : le psychopathe semble suivre un schéma qui, selon Nigel Barnes, va conduire à d’autres exécutions. Foster sait qu’il n’a que peu de temps avant que le tueur n’arrive au bout de son parcours sanglant et ne disparaisse à jamais.




mots-clés :
,






Lu 522 fois. Version imprimable


  laisser un commentaire


Article précédent - Article suivant